En manque de réalité

Les travaux-rénos achèvent. On prévoit emménager dans deux semaines environs. Du moins, partiellement: déménager les trucs utiles et nécessaires dans un premier temps, et par la suite, Népoux effectuera un tri des millions de choses qu’il a collectionnées au fil des deux dernières décennies. Oui, il a habité au même endroit pendant une période de temps dont l’unité de mesure est la décennie.

Le point demeure toutefois que j’ai hâte de recommencer à vivre dans la réalité. Peut-être retrouver une vie sociale minimale, m’alimenter intelligemment, mais surtout reprendre le fil de l’actualité – autant ici qu’au Québec. J’ai deux mois de retard sur toutes les formes de bulletins médiatiques, et ça me dérange. Sortir de Munich serait pas mal aussi, du moins, si c’est pour aller ailleurs que chercher quelqu’un à l’aéroport ou aller en banlieue chez Ikea.

Je fais une légère overdose du projet immobilier. Ça tombe mal, il en reste beaucoup à faire. Mais nous vaincrons, bien sûr, et régnerons sur le domaine de plancher laminé s’étendant comme les plaines des prairies et ce, sans même devoir diviser. César avait parfois tort, crois-je.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :