Bricolage

C’est fou comme ça tient occupé, être en mode réno.

Les travaux dans l’appartement avancent bien. Je tiens toutefois à spécifier que jusqu’à maintenant, nous n’avons personnellement fait absolument rien en termes desdites rénovations. Les murs de briques à défaire ont été défais, les murs à construire ont été construits, les planchers collés sur colle industrielle ont été arrachés, une salle de bain a été créée de zéro (n’oublions pas qu’il s’agissait d’un local à bureaux au préalable), les tuyaux ont été passés dans les planchers de béton, pour la future cuisine qui ‘existait pas, l’électricité de même. Ça justifie pourquoi nous n’avons pas été impliqués, disons.

La pose de céramique commence aujourd’hui et se terminera la semaine prochaine (y en a beaucoup), le reste des planchers suivra à partir de vendredi prochain. Viendra ensuite le peintre. Et après – on recommence. Car deux pièces sont présentement laissées pour compte, une où est entreposée notre stock et l’autre où nous travaillons. Ça devrait toutefois aller vite, il n’y a que très peu à faire dans ces deux pièces.

Notre portion de travaille commencera bientôt. On aura pas mal à faire principalement parce que le niveau de créativité de nos idées impliquent pas mal de travail. Qu’à cela ne tienne, nous vaincrons.

J’ai aussi commencé à construire notre future table de salle à diner. Je ne suis pas très très avancée encore, pas assez pour savoir avec conviction que ma belle théorie sur papier va réellement se concrétiser en un objet fonctionnel. Car la table, je la voulais rallongeable. Je la voulais petite pour usage quotidien avec possibilité de pouvoir asseoir de nombreux convives à l’occasion. La théorie de l’idée fonctionne… reste à voir si ce sera à la hauteur de mon imaginaiton une fois complété. J’ai du boulot devant moi. Des photos du processus suivront sous peu!

Faudra aussi assembler la cuisine (ce bon vieux Ikea),  et construire notre plan de travail (plus de 4m2) que Népoux veut faire en tadelakt (le ciment marocain écolo au fini bien lustré et pratiquement indestructible, mais qui demande beaucoup d’investissement physique et temporel de la part de l’artisan – bonne chance, Népoux). Et construire un genre de long boitier avec luminaires intégrés pour le plafond, pour camoufler la jonction des ansciens murs (8 ou 9m). On va économiser beaucoup d’euros en procédant ainsi, car le peintre devrait sinon passer des jours et des jours à tout sabler le plafond pour le rendre tout lisse.

Alors voilà. On a un accè VIP chez tous les centres de rénos où nous passons beaucoup de temps chaque jour (en raison de certaines lacunes de planification mais surtout car nous cherchons des matériaux difficiciles à trouver) et ça tient bien occupé. Mais qu’est-ce que j’aime ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :