Déprime saisonnière

J’ai toujours pensé que la déprime saisonnière (dûe à une carence en rayons ensoleillés) était typique du mois de novembre. D’ailleurs, je sais depuis que je vis ici que je suis définitivement sensible à ce fléau. Eh bien à Munich, on peut en être affecté au mois d’août aussi, oui oui.

Je sais qu’il a fait chaud et relativement beau durant quelques semaines durant mon absence. Donc je ne peux pas conclure en toute bonne foi que l’été tel que je le connais n’existe pas à Munich. Par contre, si on rate les trois ou quatre semaines de beau temps au mois de juillet, c’est moche de penser qu’il faudra attendre un an avant que ça ne revienne.

Hier soir j’ai porté mon manteau d’hiver (on parle d’un manteau d’hiver munichois, pas un manteau d’hiver québécois) pour aller prendre une marche. Depuis mon retour, on a eu des maximums de… 15 degrés? De la pluie tous les jours…

Mais je ne perds pas espoir, il fait beau et presque chaud aujourd’hui, joie dans mon coeur! Espérons que ça dure plus que trois heures!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :